Comment bien choisir ses sacoches de vélo ?

Il n’est certainement pas facile de répondre à cette question. De votre voyage, des routes et chemins empruntés et de votre tempérament dépendront le type de vélo et de sacoches les plus appropriées.

 

Vélos sans porte-bagages

Il faut savoir qu’il est rarement impossible de ne pas pouvoir fixer un porte-bagages sur un vélo qui n’est pas prévu à la base pour en avoir. Les vélos de route à cadres en carbone et les VTT à cadres suspendus font exception à la règle. Il n’est pourtant pas dépourvu de sens de vouloir voyager sur de tels vélos :

  • sur des routes revêtues et pour des raisons de performance (exemple: randonnées rapides ou sur de longues distances où la légèreté est vitale) voyager sur un vélo de course peut être une bonne idée. Dans ce cas le voyageur optera pour une sacoche de selle de type “bikepacking” complétée par un sac de guidon et éventuellement d’une sacoche de cadre.
  • sur des chemins non revêtus, en « singletrack », en forêt ou en montagne, l’usage d’un VTT ou d’un vélo de type “gravel” sans porte-bagages est requis. Dans ce cas on se dirigera bien évidemment vers la gamme de sacoches de bikepacking qui ont l’avantage d’être légères et fixées près du cadre favorisant ainsi la maniabilité et l’équilibre du vélo.

Si les sacoches ne sont pas 100% étanches, il est indispensable de placer les effets devant rester absolument secs (électronique, vêtements…) dans des sacs étanches.

Voyager avec des sacoches de bikepacking peut être tentant et comme expliqué plus haut offre des avantages certains, il faut cependant être bien conscient des points suivants :

  • volume de bagages transportés : même en s’y prenant bien il sera compliqué d’emporter plus de 40 litres de bagage. C’est relativement peu et moins par exemple que ce qu’une paire de sacoches arrière traditionnelles peuvent contenir (+/- 45 litres). Il est possible de voyager ainsi bagagé en autonomie avec le matériel de camping mais, sauf si le voyage est court, un sacré tempérament sera indispensable pour supporter durablement le manque de confort en découlant.
  • au niveau praticité on reste bien en deçà de ce qu’on peut atteindre avec des sacoches traditionnelles. Inutile par exemple d’en cours de route vouloir accéder à une veste se trouvant au fond de la sacoche de selle… L’art sera de placer chaque chose au bon endroit.

Il n’est pas étonnant que le terme « bikepacking » soit pratiquement devenu synonyme d’un certain état d’esprit, plus même que d’un type de sacoches de transport.

 

Vélos avec porte-bagages

Qui dit porte-bagages, dit sacoches traditionnelles. Leur nombre et leur volume sont à déterminer en fonction de la quantité de bagages à emporter. Le piège est de procéder inversement : sélectionner ses bagages en fonction du volume disponible dans les sacoches. Dans ce dernier cas, on risque très fort de se retrouver avec une quantité de choses inutiles et surtout très lourdes…

On commencera avec une paire de sacoches arrière et un sac de guidon pour les choses nécessitant un accès aisé sur la route (ex: appareil photo, petite monnaie…). On fixera généralement sur le dessus des sacoches arrière une tente de camping ou un sac de type “rackpack”. Beaucoup de voyageurs au long cours en restent là mais il y a toujours moyen de rajouter 2 sacoches latérales plus petites sur un porte-bagages à l’avant du vélo.

Raisonnablement (vraiment !) il faut veiller à ne pas aller plus loin en empilant les rackpacks ou en rajoutant une remorque…

Au niveau du poids, il est déraisonnable de dépasser les 25 kg (+/-5 kg par sacoche). Pour un meilleur équilibre du vélo, il est conseillé de placer les objets plus lourds le plus bas possible (au fond des sacoches arrière ou mieux dans les sacoches avant).

  • Pour vos voyages occasionnels de quelques jours, nous vous proposons de faire votre choix dans notre gamme Touring. Les sacoches de cette catégorie sont volumineuses et généralement légères et compartimentées ce qui vous permettra d’y organiser et de facilement retrouver vos affaires. Le compartimentage des sacoches est rendu possible grâce au fait que leurs coutures soient piquées ce qui leur fait perdre leur étanchéité totale. Pour palier à cela, elles sont toutes fournies avec des housses étanches.
  • Pour des voyages plus fréquents et surtout plus longs, nous vous conseillons de plutôt vous diriger vers notre gamme Trekking. En plus d’être volumineuses et totalement étanches (les coutures sont généralement soudées), les sacoches de cette gamme résisteront mieux dans la durée aux conditions de voyage difficiles (météo, chocs, boue, poussière, manipulations lors des transports en bus, avion…)

Tous les voyageurs vous le diront : une organisation certaine est requise lors du remplissage des sacoches. Chaque chose a sa place et la conserve tout au long du voyage. Les remplir aléatoirement chaque matin est le meilleur moyen de pas arriver à les fermer convenablement et d’à chaque fois devoir tout retourner pour accéder au moindre objet. Les voyageurs expérimentés marquent même leurs sacoches afin de les reconnaître une fois fermées. Il existe également des accessoires de rangement pour une organisation optimale.

Enfin sachez qu’une sacoche même étanche ne vous dispense pas de protéger vos effets sensibles à l’humidité (électronique, certains vêtements…) dans d’autres sacs étanches et légers (de style “drybags”).

Les sacoches latérales que nous vendons possèdent des systèmes de fixation sous forme de 2 crochets en plastiques sur le haut, ajustables et se verrouillant autour du tube horizontal supérieur du porte-bagages et sur le bas d’une dent de requin également ajustable sur un rail permettant de passer derrière un des tubes du porte-bagage et d’ainsi solidariser totalement la sacoche au porte-bagages.

Enfin, les sacoches n’étant pas indestructibles (par exemple en cas de chutes), il est conseillé d’emporter lors des longs voyages un kit de réparation du style “Seam Grip” pouvant du reste également être utilisé pour la tente, le matelas pneumatique…

 

Remorques à bagages

Les raisons de vouloir utiliser une remorque pour transporter ses bagages sont variées:Topeak Trailer Journey

  • désir de ne pas rouler sur un vélo chargé
  • impossibilité de fixer un porte-bagages, vélo pas adapté (ex: vélo de course ou VTT suspendu)
  • gagner en fiabilité si le vélo est jugé trop léger et fragile pour être chargé (cadre, roues…)

La remorque a malheureusement des désavantages:

  • moins pratique que des sacoches séparées (tout dans un seul grand sac étanche)
  • prix plus élevé que 2 paires de sacoches de qualité
  • poids supplémentaire
  • pas facile à emporter dans les transports en commun
  • parfois peu maniable en ville ou sur les piste cyclables sinueuses…

Elle peut néanmoins être une solution pour des voyages plutôt courts lorsque l’utilisation des sacoches est problématique

Nous vous proposons la remorque Topeak plutôt légère et fiable.

Un choix complet de sacoches pour tous vos voyages

Chez RandoBikeShop vous trouverez une gamme complète de sacoches pour toutes vos randonnées et voyages à vélo. Vous pourrez faire votre choix en fonction de vos envies, de vos besoins et de votre budget.

Plutôt que de vous proposer un catalogue étendu de marques et modèles dans lequel vous aurez finalement du mal à faire votre choix, nous préférons nous concentrer sur quelques marques dans lesquelles nous croyons et proposant un bon rapport qualité/prix. Nous veillons aussi à ce que tous vos modèles d’utilisations soient couverts.

Touring

Vacances et week-end à vélo

Bikepacking

Autonomie et performance

Trekking

Voyages et périples